Quitter Flores ne fut pas chose facile. C ‘est le moins que l’on puisse dire. J’avais acheté la veille un ticket de bus pour rejoindre la région de Rio Dulce. Un taxi devait venir me chercher à 7h et je devais avoir mon bus à 7h30.  Je me réveil à 6h40, et j’attends dehors mon taxi. Sauf qu’a 7h10, toujours pas de taxi! Je commence à être inquiet et décide de prendre un autre taxi pour rejoindre la gare routière. J’arrive avant 7h30 à la gare et vais directement pour prendre mon bus! Et là, le chauffeur me dit que le billet n’est pas valide, que je devais prendre le bus hier…jours ou je visité Tikal! La blague! J’appelle le mec de l’office de tourisme, bien-sur je le réveil! Et lui explique mon problème, le mec me dit alors « bé je t’ai cherché hier avec le taxi »!!! Oh cela se complique sévère. Je dois reprendre un taxi, et revenir sur Flores! Le mec de l’office de tourisme m’y attend. Après 15 minutes, il admet son erreur et part avec moi pour m’acheter un nouveau ticket. Il est 8h30 et je peux donc enfin prendre le bus à destination de Rio Dulce.

Rio Dulce est une petite ville de 3 000 habitants qui se trouve à l’extrémité d’un lac. La ville se trouve dans un carrefour assez surréaliste. A sa gauche l’énorme lac Izabal (le lac le plus grand du Guatemala) et à sa droite les Caraïbes! Dire que Rio Dulce est une ville d’eau n’est donc pas peu dire.

Guatemala-Rio Dulce: La rivière avec le pont qui traverse cette dernière. La ville du Rio Dulce est donc coupé en deux! Ici même se trouve le plus grand pont d’Amerique Centrale.

Guatemala-Rio Dulce: Entre fleuve et mangroves l’on peut voir les différentes maisons des riches propriétaires essentiellement US.

La plupart des touristes ne sont pas des jeunes avec des sacs à dos comme je peux en voir des dizaines tous les jours, là nous en sommes même loin. Il s’agit de riche propriétaire de yachts qui profitent de cet endroit qui est reconnu pour être le plus surs de l’Ouest Caraïbes pendant la saison des ouragans. Généralement ils n’ont pas que le yacht mais aussi sont propriétaires de maison sur le Rio Dulce! Cela parle essentiellement anglais. Les autres touristes, que l’on pourrait presque qualifié de « pauvre » sont généralement ici quelques jours, un ou deux jours pour après prendre la route ou plutôt le bateau en direction de Livingston et faire une croisière réputé magique. Je vais la faire dans 2 jours personnellement.

Guatemala-Rio Dulce: Yohann sur son canoé! Profitez de la coupe..celle-ci va bientot changer!

Guatemala-Rio Dulce: Les différents oiseaux que l’on peut voir sur le Rio Dulce.

Que dire de Rio Dulce, bé pas grand chose pour être honnête.Je suis arrivé vers 15h. J’ai décidé de casser un peu la tirelire en allant dormir dans le « coup de cœur » du Lonely Planet dans la catégorie des hôtels à petit budget certes mais presque le plus chère de sa catégorie. Je me retrouve donc à prendre le bateau pendant 15 minutes avec le propriétaire venu me chercher.  Hôtel sur pilotis à même le Rio Dulce. Vraiment sympa, tranquille, pas un chat! Mais je me rend compte très vite que je suis prisonnier, et oui si je veux partir je suis obligé de demander aux propriétaires de m’y amener! Finalement, je prend un canoé et j’en fais toute l’après-midi en direction des mangroves. L’occasion de voir les maisons de riches propriétaires américains! On ne vie vraiment pas dans le même monde.

Guatemala-Rio Dulce: Mes copines françaises de St Etienne et de Lyon. Direction la visite du fleuve et de la forteresse de San Felipe.

Guatemala-Rio Dulce

Le lendemain je retombe sur mes copines françaises que j’avais vu pour la première fois du coté de Sayaxché puis à Tikal, puis à Flores. Quand je vous dis que les touristes font le même parcours! Cette fois-ci je les retrouve du coté du Rio Dulce. On décide de partager les frais d’un bateau et donc c’est partie pour naviguer sur le fleuve et voir les différentes iles plus une forteresse!

Guatemala-Rio Dulce: Les petites baraques en bois que l’on peut voir sur le feluve donc généralement..des hotels. Sympa non?

Guatemala-Rio Dulce: Beaucoup de locaux nagent mais aussi se lavent et lavent aussi le linge dans les eaux du fleuve.

Il s’agit en faite du Château de San Felipe. Il fut construit en 1652 pour empêcher les pirates  de piller les villages et les caravanes de l’Izabal. Il fut tous de même prie par les pirates en 1686. Quand les pirates disparurent de la région, la forteresse tomba en ruine. Le château fut reconstruit en 1956 et il est actuellement protégé.

Guatemala-Rio Dulce: Mes copines dans la forteresse.

Guatemala-Rio Dulce: Entre forteresse, fleuve et lac.

Enfin, je ne serai pas complet sur cette ville du Rio Dulce sans parler d’amis guatémaltèques. Car durant 3 jours, j’ai mangé dans une sandwicherie et j’ai donc eu l’occasion de faire connaissance avec le patron et son employé. Deux personnes hyper sympa qui le premier jours n’ont pas hésité à m’aider et même à appeler quelques personnes pour faire la visite du fleuve. C’est bien simple, cela m’a vraiment fait penser à Toulouse quand je pouvais discuter des heures à la Broche Dorée avec Christophe! Ce fut un bis-repetita ici, ils m’ont même passé un siège pour que je reste à discuter avec eux! Et on a bien sur parlé de politique. Le responsable qui travail pour une chaine nationale de sandwicherie, travail plus de 103 heures par semaine!! OUI vous ne cauchemardez pas!!! 103 heures par semaine! Il travail tellement, qu’il ne peut rentrer chez lui tous les soirs et donc ne voit pas sa femme ni sa petite fille tous les jours. Une abomination! Et Abimael mon grand ami lui travail plus de 75 heures. Étudiant, il va savoir dans les prochains jours si il a obtenu une bourse pour aller étudier aux USA. Je croise les doigts pour lui.

Guatemala-Rio Dulce

Guatemala-Rio Dulce: Et la forteresse qui se trouve à 3km de la ville de Rio Dulce.

 

Yohann Taillandier (https://yoytourdumonde.fr)

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.