La Havane est une très belle ville coloniale. La ville qui fêtait ces 500 ans d’existence en 2019 a connu un passé très riche et mouvementé ! Très vite après sa fondation La Havane fut capitale de Cuba au dépend de Santiago. Avec son port ouvert sur l’Europe et l’Amérique, La Havane a vu défiler des milliers de bateaux pirates venu l’attaquer, mais aussi espagnols ramenant l’or et les épices vers l’Europe. De cette époque, de magnifiques maisons coloniales, places et bâtiments religieux ont vu le jour. Surnommé le Paris des Amérique durant l’époque contemporaine, La Havane est devenu le terrain de jeux des Américains et de sa mafia.

Après la Révolution cubaine, La Havane s’est repliée, les sanctions américaines n’ont pas aidé. Les rénovations entamées pour ces 500 ans n’ont pas fait oublier que bon nombre de bâtiments coloniaux ont souffert de l’Histoire ! Combien de fois, je me suis demandé s’y il n’y avait pas eu un bombardement en la visitant! Et pourtant, La Havane est une ville attachante et authentique. De ses plages, de son malecon, de ses musées et surtout de ses habitants, je vous laisse découvrir une ville qui m’a enchanté. 

La Havane. Photo David Mark de Pixabay photo blog voyage tour du monde cuba travel https://yoytourdumonde.fr

Cuba: Le centre de La Havane

Histoire et géographie de La Havane

Histoire de La Havane 

Christophe Colomb découvre l’Amérique en 1492 en posant son premier pas à Baracoa, la ville la plus à l’Est de Cuba. La Havane fut fondée en 1514 par le conquistador espagnol Diego Velasquez de Cuéllar qui avait fondé auparavant les villes de Baracoa et de Bayamo à l’est de l’ile. Mais en 1519 La Havane fut un peu déplacée pour trouver sa position actuelle. C’est la 6eme ville la plus ancienne de l’île, elle était appelé à l’époque : San Cristobal de la Habana. 

C’est de Cuba que les Espagnols ont commencé la grande « conquista » des autres pays des Amérique. C’est d’ici que Hernan Cortes parti à la découverte du Mexique. 

Loin d’avoir l’or des villes mexicaines, les grandes expéditions et le développement qui en découla se sont fait sans La Havane et en règle générale sans Cuba dans un premier temps. Port de commerce, La Havane suscita la curiosité des pirates et braconniers qui ont saccagé la ville notamment en 1538 et 1555. L’incendie de la ville en 1555 est à mettre à l’actif du pirate français Jacques de Sores, le même qui brûla Santiago de Cuba. 

Ces différentes attaques qui pouvaient être un handicap pour le développement de La Havane devint un avantage sur la route du Nouveau Monde. Notamment quand la couronne espagnole décida de protéger ses bateaux en les concentrant en une seule flotte. Ainsi les bateaux traversaient l’Océan Atlantique en convoi entier. Et selon un décret royal de 1561, c’est le port de La Havane qui a gagné le rôle d’accueillir tous les navires qui allaient en direction de l’Espagne chargé d’or, de cuir, d’épices et d’émeraude. C’est ainsi que le port de la Havane devint le 1er port du continent. Ce décret dopa l’économie de La Havane. Outre le commerce, l’agriculture se développa rapidement, il fallait bien nourrir les milliers de marins.

L’autre conséquence fut de déplacer la capitale. En 1607, la capitale de Cuba qui se trouvait à Santiago de Cuba déménagea officiellement pour La Havane par ordre royal. De très nombreux bâtiments coloniaux furent construits avec un style architectural ibérique. De cette époque un ressentiment bien présent a lieu entre La Havane et Santiago, les deux plus grandes villes du pays aiment se détester ! 

En 1750 et malgré les maladies qui s’abattirent sur la ville, La Havane fut la troisième plus grande ville d’Amérique derrière Lima et Mexico. 

En 1762, les Anglais prirent La Havane après un long siège. Ils ne vont y rester qu’une seule année. L’occupation prit fin avec le traité de Paris en 1763. Mais leur présence va développer encore plus la ville notamment avec le développement du commerce en lien avec les villes britanniques de l’Empire (nourriture, chevaux). C’est à cette période que des milliers d’esclaves venus d’Afrique de l’Ouest vont aussi arriver à Cuba pour travailler et mourir dans les plantations de canne à sucre. La Havane fut une plaque tournante de l’esclavage. C’est sur cette île qu’arrivaient les esclaves d’Afrique et que les Espagnols continuèrent à trouver d’autres terres en direction de l’Amérique du Sud. Tandis que le commerce triangulaire voyaient les navires espagnols retourner vers la mère partie chargés d’or ! 

Après avoir vaincu les Espagnols dans des guerres d’indépendance, Cuba et La Havane passent sous giron des USA ; En 1902 Cuba est ainsi un protectorat. Dans les années 20, La Havane voit le développement de nombreux casinos et discothèques tous plus beaux les uns que les autres et contrôlés par la mafia américaine avec l’entente du dictateur Fulgencio Batista. 

Depuis la victoire de la révolution cubaine et de Castro, La Havane est une ville qui n’a que très peu changé. Les nombreux bâtiments coloniaux sont tombés au fil du temps en lambeaux. La pauvreté a eu pour conséquence de laisser le centre historique intact. La Havane n’a pas connu de destructions pour construire de grandes avenues ou des magasins. Le patrimoine a donc été préservé. Un plan de restauration y est lancé dans les années 70. Et en 1982, l’Unesco enregistre le centre historique ainsi que les fortifications au Patrimoine Mondiale de l’Unesco. 

Lors de ma venu, j’avais l’impression de voir une ville ayant connu un bombardement à l’image des images que l’on peut voir à Sarajevo ou au Liban. La fin de l’embargo sous Obama avait pourtant donné un regain de l’activité économique et touristique. Et de nombreux bâtiments anciens ont pu être rénové pour la commémoration des 500 ans de la ville. Enfin la prospérité ? C’était sans compter sur l’arrivé de Trump qui rétablit l’embargo ! 

La Havane morro-castle photo de 272447 de Pixabay photo blog voyage tour du monde travel cuba

Cuba: Le fort El Morro à La Havane.

Géographie de La Havane

La Havane se trouve au nord-ouest de Cuba. Comme indiqué dans la partie historique, les Espagnols s’y sont pris à deux fois pour trouver un bon endroit où construire la ville. Au départ, ils pensaient la construire au sud de l’île. Mais c’est finalement plus nord, à l’endroit où est construit l’actuelle ville de La Havane qui gagna ! Pourquoi ? Parce que la localisation actuelle est à proximité du golfe du Mexique qui donne un accès facile au Gulf Stream, ce courant océanique qui était suivi par les navigateurs pour faire leur voyage de l’Europe à l’Amérique. C’est donc dû à cette raison que Santiago de Cuba, une ville construite avant La Havane perdit son trône de capitale du pays…Santiago se trouvant au sud de l’île ! 

Pourquoi le nom La Havane ?

Vous savez que j’adore vous donner les informations sur le nom des villes que je visite, le pourquoi du comment ! Et s’il y a une petite légende à vous narrer je suis encore plus content ! Banco pour La Havane. A la base la ville prend le nom de San Crisotbal de la Habana. Le nom San Cristobal, devint le saint patron de la ville. Quand au nom Habana, ce mot provient du cacique taino Habaguanex. Ce dernier était le nom du chef de la tribu indien contrôlant la région lorsque les Espagnols sont arrivés. Une légende voudrai que Habana soit même le prénom de la fille de Habaguanex. 


Conseils pour visiter La Havane

A la sortie de l’aéroport : Le plein de monnaie ! 

La Havane est vraiment une claque lorsque vous sortez de l’aéroport. Mais avant de sortir de l’aéroport, faite le plein de monnaie ! Et à Cuba, il y a 2 monnaies en circulation : Le Peso Cubain, ce dernier est souvent à destination des locaux et le CUC qui lui est vu comme la monnaie à destination des touristes ! 

La 1ère erreur que font les touristes est de ne pas demander de Pesos Cubains ! Non, il faut absolument que vous sortiez de l’aéroport avec les deux monnaies. Vous allez payer votre hôtels, ou Casa Particular (logement) en CUC, mais aussi vos sorties, les musées, les transports en Viazul en CUC ! Pour ce qui est de la nourriture, vous avez le choix. Si vous mangez dans les restaurants à touristes ou même dans votre Casa Particular cela sera aussi en CUC. Mais si vous mangez en demandant des pizzas ou des pâtes dans les maisons cubaines pour des plats à emporter vous allez payer comme les cubains en pesos ! Et je peux vous dire que votre pizza ne sera pas à 10 euros si vous payez en pesos local , mais quelques centimes d’euros. Sacré économie donc! Pareils pour aller dans certaines plages proche de La Havane, vous allez pouvoir payer en monnaie locale le transport ! Imaginez 1 CUC=24 PESOS ! 

Dormir à petit prix : Les Casa Particular 

Lorsque je suis arrivé à La Havane, je n’avais pas eu le temps de lire mon guide touristique ! Lorsque j’ai vu les prix des hôtels, j’ai été pris de panique ! Mais ne vous inquiétez pas. Si vous voyagez en mode backpackers ou sac à dos comme moi, il y a la possibilité de dormir pour pas cher en Casa Particular ! Les Casa Particular sont des chambres ou vous pouvez dormir et qui sont chez l’habitant ! J’ai dormi à 99 % en Casa Particular lors de mon voyage à Cuba. J’ai dormi seulement une fois à l’hôtel à Santa Clara. Outre le prix beaucoup, beaucoup plus bas en Casa Particular, vous êtes avec les Cubains, et ils vont vous donner des centaines de conseils pour visiter la ville ! Pour commencer son périple à La Havane, c’est ce que je conseille ! 

Adresse Office de Tourisme 

L’adresse de l’Office de Tourisme de La Havane est : Calle28 No. 303 e/ 3ra y 5ta. Ave Playa (Je vous jure que cela n’est pas un code même si cela peut y ressembler). 

La Havane Malecon couché du soleil photo de 7315741 de Pixabay photo blog voyage tour du monde https://yoytourdumonde.fr

Cuba: Le soleil se couche sur La Havane et le Malecon.

Visiter La Havane combien de jour: Itinéraire

Il faut au minimum 3 jours au moins pour visiter La Havane. En trois jours vous pouvez voir pas mal de choses, même si je pense qu’il faudrait au moins 7 jours complet pour découvrir une bonne partie de La Havane sans se précipiter. Voici le programme de visite pour 3 jours. 

  • Premier jour de visite à La Havane : Pour comprendre La Havane, rien de mieux que de vous diriger du coté de Viaja Habana, le quartier historique de la capitale cubaine. Inscrit à l’Unesco, prenez votre temps pour déambuler sur les places, parler avec les Cubains, entrer dans les musées. Le midi n’hésitez pas à manger dans un petit restaurant proche de la place où se trouve la cathédrale. Puis l’après-midi continuez votre visite du quartier. N’hésitez pas à entrer dans certaines petites rues moins touristiques. C’est aussi cela Cuba, la pauvreté ! Le soir, après avoir mangé vous pouvez vous diriger et marcher sans vous arrêter du coté du Malecon, l’endroit où se donnent rendez-vous les Cubains sur le front de mer. 
  • 2eme jour de visite à La Havane : Durant ce deuxième jour vous pouvez visiter le quartier de Habana Centro. Pourquoi ne pas commencer par Le Capitolio qui sépare Habana Viejo de Habana Centro. Puis continuez sur la grande Avenida de Prado, terminer du coté de la Plaza 13 de Marzo et visiter le musée de la Révolution ! Après la visite, prenez un taxi collectif pour rejoindre Coppélia, l’entreprise public de glace, et manger les parfums que vous désirez dans ce superbe parc ! 
  • 3eme jour de visite à La Havane : Partez tôt le matin pour une bonne promenade, très certainement la moins chère de la ville : Prenez le ferry (payer en monnaie locale) qui vous amenera depuis le port au départ du fameux train de Casablanca qui se trouve de l’autre coté de la Baie. Ici vous pouvez commencer une bonne promenade vers le Christ de La Havane. En début d’après midi, vous avez le choix entre partir du coté de la plage, je vous conseille celle de Santa Maria del Mar ou visiter Fusterlandia, un parc où les sculptures ne sont faites que de faïences à l’image de Gaudi à Barcelone. Finissez votre journée à la Fabrica de Arte Cubano un endroit très éclectique remplie de salles d’artistes et où vous pouvez manger ! 

Que faire et que voir à La Havane

Bien évidemment il vous faut visiter le quartier « Habana Viejo » qui est le quartier historique de la Havane. Vous allez découvrir de magnifique rue pavées, des bâtiments coloniaux peint en couleurs pastel et les anciennes voitures. Un décor de carte postale vous y attend ! N’oubliez pas les nombreux musées et églises à découvrir également. Mais à quelques pas du quartier colonial une autre Havana se profile avec une précarité et une pauvreté à chaque coin de rue. Pourtant l’un dans l’autre, j’ai vraiment aimé l’atmosphère de la ville. Voici donc les incontournables des visites à faire et à voir à La Havane ! 

Quartier Viejo Habana 

Le vieux Havane est un quartier assez mystérieux je trouve. En tant que touriste, beaucoup s’arrêtent aux magnifiques bâtiments coloniaux peint couleur pastel. Et vue l’histoire de La Havane, ces bâtiments coloniaux sont légions. Il vous faut 3 jours au moins pour les découvrir tant ils sont présents dans le vieux Havane notamment les églises, la cathédrale et les nombreux musées. Et puis je ne vous parle pas des nombreuses salles de spectacles où les concerts résonnent notamment en fin de semaine. Mais ce quartier a une autre facette, celle de la pauvreté. Je vous conseille aussi de vous détourner parfois des itinéraires touristiques pour découvrir cette autre Havane. Les gens sont chaleureux, vous découvrirez leurs difficultés, comment ils vivent. 

Personnellement j’ai beaucoup aimé La Plaza Vieja (Place Vieille) qui est l’un des endroits les plus charmants de La Havane. Cette place est généralement tranquille, les bâtiments coloniaux sont magnifiques et il y a de nombreux restaurants autour si vous désirez vous y arrêter pour casser la croûte. Si vous préférez voir la place d’un autre angle et sans être dérangé par les nombreux locaux, vous pouvez monter sur la terrasse de l’hôtel qui se trouve à l’angle de Mercaderes et Muralla.

L’Ingeterra est vraiment superbe aussi, l’hôtel se trouve sur l’une des places principales de La Havane et à quelques encablures du Capitole. Entre ce dernier et le Parque Central, vous pouvez admirer le Gran Teatro de La Habana. Le bâtiment rénové est magnifique avec de nombreuses sculptures sur l’extérieur. L’intérieur se visite avec même la présence de guides qui parlent français ! Haut lieu culturel, vous pouvez même assister à des spectacles ! L’un des endroits les plus enchanteur de La Havane. Il s’agit bien évidemment de la Place de la Cathédrale. Outre celle-ci que vous devez visiter, vous pouvez boire un petit mojito sous les arcades ! Il y a des petits plaisirs qui donne de grands bonheurs ! Le quartier est vraiment charmant. Il faudra quand même faire avec beaucoup de sollicitations de Cubains qui vous poseront des centaines de questions !

J’ai beaucoup aimé aussi Plaza des Armas qui est la plus ancienne Place de La Havane mais aussi la Plaza de San Francisco, une très belle place historique c’est ici qu’au XVIème siècle que le premier marché de la ville a pu se faire. 

Malecon 

A toute heure de la journée surtout le soir vous pouvez déambuler sur le magnifique Malicon de La Havane. Rien ne laissait présager que cette autoroute à six voies au bord de mer soit une l’une des attraction majeure de Cuba ! Et pourtant, j’ai adoré passer mon temps ici. Le premier tronçon fut 

construit en 1901 et le développement de cette route a continué jusque dans les années 1950. Le Malicon est le lieu de rencontre des Cubains ! D’un coté vous avez la mer et de l’autre les bâtiments coloniaux. Une bonne partie d’entre eux ont été rénovés. Mais lors de ma visite, j’avais vraiment l’impression que certains pouvaient tomber à tous moments. Et c’est pourtant ces bâtiments délabrés que moi-même et les touristes prenions en photos. Je ne peux pas vous dire si cela était beau, mais ces bâtiment représentaient bien Cuba et La Havane surtout son histoire. Entre un passé riche, un présent difficile et un futur incertain. 

Fusterlandia 

Intriguant, original, inattendu, les qualificatifs manquent un peu pour donner son avis général sur ce lieu. Ce qui est sûr c’est que Fusterlandia est un immanquable lors de votre visite à La Havane. Le site se trouve à l’Ouest de la banlieue de La Havane, l’artiste cubain Fuster a décidé de construire des sculptures décorées en mosaïque ! Pour ceux qui ont été visiter Barcelona, c’est un peu du Gaudi ! Les œuvres d’arts sont magnifiques et en prime…c’est gratuit ! En un mot, foncez ! 

La Fabrica De Arte Cubano 

La Fabrica De Arte Cubano est un superbe endroit pour sortir le soir du coté de La Havane. Disposant de plusieurs espaces vous pouvez ici danser, voir des concerts, découvrir des galeries d’art (photos, peintures) et il y a différents bars. Hélas le prix des bars y est un peu cher, mais le mojito et les grillades méritent que l’on y goûte ! Vous ne pouvez être déçu de cet endroit branché de La Havane, il y en a pour tous les goûts ! 

El Capitolio 

Ce bâtiment fut construit à la demande du parlement durant les années 20. Lorsque vous arrivez devant El Capitolio, vous ne pouvez passer à côté. Il ressemble comme deux gouttes d’eau au Capitole à Washington D.C ! C’est vraiment un très bel édifice ! C’est l’un des emblèmes de Cuba ! Prendre une photo de ce bâtiment à côté d’une vieille voiture cubaine est un must ! Il fut rénové il y a peu de temps. Je n’ai pas pu visiter l’intérieur qui était encore en rénovation. J’espère qu’en 2020 ou 2021 pour mon grand retour à Cuba cela sera possible. 

La Forteresse El Morro 

El Morro est l’une des trois forteresses ayant été construite pour défendre La Havane contre les attaques de pirates. La visite de jour vous donne une très belle vue sur la Havane et sur la baie. Le phare est très photogénique et se visite. A l’intérieur se trouve le musée Christophe Colomb. Vous pouvez assister au coup de canon qui annonce la fermeture de la baie. Une cérémonie qui a lieu de soir avec costumes d’époque ! J’ai beaucoup aimé. 

Castillo de la Real Fuerza 

C’est le bâtiment le plus ancien de Cuba et l’un des forts les plus anciens d’Amérique ! Il a été construit au XVIème siècle pour protéger La Havane des pirates. Ces derniers étaient payés par des pays étrangers pour voler l’or (Angleterre et France notamment). Ce fort n’est pas le seul qui a été construit pour se défendre. Peu de temps après les Espagnols ont construit le Castillo San Salvador de la Punta et le Castillo de los Tres Reyes del Morro ! Ainsi la baie de La Havana pouvait être bien défendu. 

Plaza de la Revolucion 

C’est ici qu’ont lieu les grands rassemblement politiques et populaires à La Havane. Il s’agit d’une très grande place, l’une des plus grandes du monde ! Le seul petit problème c’est que celle-ci est désespérément vide. Il n’y a pas grand-chose à faire si ce n’est venir absolument pour prendre en photo le monument qui orne son centre dédié à José Marti et entouré d’immenses portrait de Fidel Castro, du Che et Cienfuegos (le grand oublié en France de la Révolution cubaine, mais très présent à Cuba). 

Palais de la Révolution 

Cet ancien palais présidentiel fut construit en 1943. Il avait pour but d’accueillir les présidents cubains. Depuis c’est l’un des immanquable à faire à La Havane. S’il y a UN musée à faire à Cuba s’est bien celui-ci ! Rien que pour l’architecture du monument c’est quelque chose. Le musée de la Révolution est sur 3 étages plus un jardin. Le dernier étage du bâtiment retrace les années avant la Révolution. L’occasion d’apprendre la vie des Cubains sous le dictateur Batista, président devenu l’ennemi public du peuple cubain mais aussi ami fidèle des…U.S.A ! Dire que Batista n’était pas aimé est peu dire, les Cubains le détestaient et Batista leur rendait fort bien, massacre sans nom, barbarie. Le jardin dehors est aussi à faire ! 

La Havane à Cuba photo de 1778011 de Pixbay photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Cuba: Vue sur le centre historique de La Havane.

Les plus belles plages de La Havane

La Plage Santa Maria del Mar 

La plage Santa Maria del Mar est sans nul doute la plus connue des plages de La Havane. Cette plage se trouve à 20 minutes en taxi du centre de La Havane. En fait cette plage fait partie d’un ensemble de plages que l’on appel « Playa del Este ». Puisque bon nombre de touristes débarquent entre juin et août, il vous sera difficile d’être tranquille ici à cette période de l’année. Par contre en janvier j’y étais très tranquille ! 

Qui plus est cette plage de Santa Maria del Mar est le lieu de rencontre des locaux et des touristes gays. En effet, bon nombres de gays font bronzette sur cette plage à une centaine de mètre de la plage principale. C’est sur cette plage gay que j’ai rencontré Juan, un Cubain avec qui j’ai fini mes deux derniers jours sur La Havane. Et qui m’a donné beaucoup d’informations pour continuer mon voyage sur l’île. 

La plage Playa Guanabo 

Cette plage est là encore vraiment belle, avec une eau turquoise et des cocotiers. Mais la bonne nouvelle c’est que les locaux y sont aussi présents ! Cette playa Guanabo fait aussi partie de l’une des plages de « Playa del Este ». Ce qui est bien ici, c’est que si vous en avez un peu marre de la plage vous pouvez vous rendre au village qui est agréable à la visite. Plutôt tranquille comme endroit et cela fait du bien à l’inverse des plages bondées ! 

Playa Bacuranao pour faire du snorkeling ! 

Cette plage est connue à La Havane, car c’est la plus proche de la ville ! Ce n’est pas la plus belle, ici le sable est moins beau et moins fin que sur l’ensemble de Playa del Este. Mais, car il y a un mais, c’est un très bon spot si vous devez faire du snorkeling car vous êtes ici sur un récif de corail ! 

Playas de Este 

Difficile d’être constamment près de la mer sans y faire un plongeon ? Pas de panique, non loin de La Havane il y a de très belles plages dont Las Playaes de Este. Il s’agit de grande plages de sables fin ! De quoi posez votre serviette et bronzer en paix ! Vous allez voir que les Cubains ne bronzent pas trop. C’est rare qu’ils retirent le tee-shirt pour prendre le soleil. L’eau est turquoise à l’image des cartes postales. On peut juste regretter parfois un manque de nettoyages des plages qui devient criant lorsque l’on marche hors des plages touristiques (mégots et canette de bière) ! Mais rien de bien méchant. Vous pouvez rejoindre cette plage en bus depuis La Havane. Vous pouvez même y aller en taxi collectif pour quelques pesos ! 

Les plus belles plages de La Havane photo de Gerhard Lipold de Pixabay photo blog voyage tour du monde https://yoytourdumonde.fr

Cuba: Les plus belles plages de La Havane.

Découvrez La Havane insolite

Coppelia (Heladeria Coppelia) 

Coppelia est la boutique publique vendant des glaces à Cuba ! Et oui, pourquoi il n’y aurait pas de service publique pour les glaces ! A titre personnel j’ai adoré, non, j’ai plus qu’aimé Coppelia, mais comme je l’explique dans la partie « Conseils pour visiter La Havane », il vous faut absolument rester avec les Cubains, dans la queue, et vous allez alors payer en pesos ! Si vous montez à l’étage, le charme sera rompu, vous serez avec des touristes, paierez votre glace en CUC ! Horrible ! Il y a souvent entre 2 et 3 choix de parfum. Coppelia fut mon plaisir presque chaque jour à la Havane, malgré la queue ! Et j’ai même réussi à en trouver dans d’autres villes ! Un vrai plaisir ! 

Lorsque vous arrivez à Coppelia, vous allez voir une queue infini ! Il s’agit des Cubains qui peuvent attendre 1h voir 2h pour manger leurs glaces. Or, quand vous allez arriver, les salariés vont vous faire monter à l’étage. L’avantage est que vous n’allez pas attendre, mais vous allez payer en CUC votre glace (donc beaucoup plus chère) et vous allez rester entre touristes à l’étage. Rien de bien charmant ! Personnellement, j’attendais avec mes amis cubains, je faisais la queue, je payais en monnaie locale et je pouvais manger en terrasse au soleil ! 

Le cimetière Christophe Colomb 

Les cimetières ne sont souvent pas des endroits ou l’on pense faire des visites ! Et pourtant comme le cimetière de Santiago de Cuba, une visite du cimetière à la Havane s’impose. Vous allez pouvoir admirer les nombreux mausolées de styles Art déco, néoclassiques et néo-Renaissance ! 

La Havane Photo Andy Leung de Pixabay photo blog voyage tour du monde https://yoytourdumonde.fr

Cuba: Le capitole de La Havane. Le jumeau de celui de Washington!

Ou dormir à La Havane

Je ne peux énumérer le nombre de Casa Particular à La Havane, mais il y en a des milliers ! En janvier, février beaucoup sont déjà occupées ! Alors imaginez en juillet-aout quand les Canadiens et les Européens débarquent à Cuba. Je vous conseille donc de réserver votre Casa Particular ! Le site internet Homestay est un très bon site en ce qui concerne les réservations. Les prix des Casa Particular sur La Havane sont souvent plus chers que dans le reste de Cuba. Les premiers prix sont à 12 euros, en moyenne la chambre est à 18 euros et cela peut monter à une trentaine d’euros mais dans ce cas vous êtes sur le front de mer ! Pour la réservation de votre Casa Particular regardez bien à combien de kilomètres vous êtes du centre-ville et si vous avez une clé pour aller et venir quand bon vous semble (ce qui fut le cas pour moi). 

En ce qui concerne les grands hôtels étoilés là aussi vous pouvez réserver via des sites internets. Lors de ma visite sur l’île il était impossible de réserver via Booking.com. Ce qui n’est plus le cas maintenant ! La bonne nouvelle c’est que les hôtels 2 ou 4 étoiles et avec piscine ne sont pas aussi onéreux. Comptez entre 35 et 50 degrés la nuit dans une chambre climatisé, piscine de rêve, jardin avec palmier, le hic c’est que vous êtes un peu loin du centre historique de Cuba. Je pense notamment à l’Hotel Villa Bacuranao. Si vous désirez un autre hôtel de rêve et en plein centre-ville, il faudra débourser entre 70 et 90 euros du coté de l’Hotel Plaza qui se trouve dans le quartier historique de La Havane. Chambre magnifique et climatisé avec petit déjeuner compris ! 

La Havane et son Malecon photo Norbert Holdin de Pixabay photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Cuba: Le Malecon de La Havane.

Avis sur ma visite à La Havane

Lorsque j’ai quitté Mexico pour prendre mon avion à destination de La Havane, j’avoue que j’avais un petit mal de ventre. Je ne savais pas à quoi m’attendre à La Havane et à Cuba. Ce fut mon premier voyage dans un pays que certains appelle « non démocratique ». Alors j’étais vraiment en stress. 

Et je peux vous dire qu’après avoir réglé le problème de prix du logement avec les Casa Particular, et compris le système à deux monnaies pour éviter les arnaques, j’ai adoré La Havane ! Je m’y suis fais très vite des amis qui m’ont proposé de me faire découvrir la ville et qui m’ont donné de nombreux conseils. Si vous parlez espagnol c’est vraiment un plus. J’ai vraiment aimé l’atmosphère de la ville, de ces nombreux bâtiments coloniaux d’une beauté sans pareille, tombés sous le poids de l’Histoire et rongé par le sel. Oui l’Histoire à La Havane a un poids que je n’ai jamais rencontré d’autres ville du monde. (sanction américaine) 

Mais La Havane peut être une ville infernale parfois avec de trop nombreuses sollicitations de locaux, vous demandant du feu, une cigarette, de visiter une fabrique de cigarettes, mais aussi pour beaucoup vendre leurs corps ! C’est bien la première fois qu’une fille m’a touché mon entrejambe pour me proposer ses services ! La prostitution dont on parle très rarement est un fléau à La Havane. Si vous arrivez à faire abstraction de cela, alors vous allez adorer votre voyage à La Havane, la ville a tellement de choses à donner, tellement de choses à faire comprendre ! Je rêve très souvent d’y retourner.

La Havane Malecon les enfants s'amusent photo blog voyage tour du monde https://yoytourdumonde.fr

Cuba: Sur le littoral en plein coeur de La Havane des jeunes cubains s’amusent

 

Si vous avez aimé cet article, merci de cliquer sur ‘j’aime’ en dessous, de le faire partager ou d’écrire un petit commentaire. Cela ne prend que quelques secondes mais cela me fait très plaisir.

Yohann Taillandier

A propos de l'auteur

Articles similaires

4 Réponses

  1. floréal

    Salut Yo, je te remercie de ta confiance pour les questions économiques!!
    J’avoue ne pas vraiment savoir. Ce qui est sûr, c’est que dans n’importe quel pays pauvre du peut payer en dollars, jamais on ne te les refusera…
    Continue à marecher sous ta bonne étoile

    Répondre
  2. Max Cabrera

    Il va falloir skyper bientôt mon grand! Que tu me racontes tout ça. Ici, il fait déjà -10°C et il neige. Alors Cuba me fait plutôt rêver… Gros dilemme: en mai, Vancouver ou la Havane??

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.