Le Volcan Santiaguito est un dôme de lave apparu suite à l’éruption cataclysmique du Volcan Santa Maria en 1902. Pour être simple, lors de la méga-explosion, le Volcan Santa-Maria a créé une cavité interne de plus d’un kilomètre de diamètre d’où sort de la lave. Ce dôme de lave est appelé le Santiaguito et constitue la partie active actuelle du Volcan Santa-Maria. Il est possible de monter à son sommet à plus de 2570m d’altitude.

L’ascension du Santiaguito est appelée le « Parcours de la Mort ». Tel est mon programme de la journée : monter en direction du Volcan Santiaguito au départ de la ville guatémaltèque de Quetzaltenango. Au menu, découverte de la Vallée de la Désolation et accéder au cratère pour voir des explosions volcaniques et la lave sortir toutes les 25 à 30 minutes ! Mais le spectacle se paye. 19h de marche (aller/retour) et dormir une nuit à 150m d’un cratère. Dans tous les sens du terme ce périple de deux jours est un parcours d’anthologie qui vous restera collé à la peau toute votre vie.

Attention cependant le Lonely Planet et les guides ne rigolent pas avec la sécurité. Seuls les randonneurs chevronnés peuvent réussir la montée ! Cela tombe bien j’en suis un, enfin un peu, très très peu alors ! 

Le campement est proche du cratère Santiaguito ou vous allez voir des éruptions volcaniques et de la lave. Photo blog voyage tour du monde travel https://yoyturdumonde.fr

Notre campement très proche du Volcan Santiaguito

Où se trouve le Volcan Santa Maria et le Santiaguito

Le Volcan Santa Maria et par la même occasion le Santiaguito se trouvent dans le sud-ouest du Guatemala à une quinzaine de kilomètres de Quetzaltenango. Pour information, ce volcan est classé parmi les volcans explosifs de la ceinture du feu du Pacifique

Conseils avant de faire l’ascension du volcan Santiaguito au Guatemala

  • Il est IMPOSSIBLE de faire l’ascension du Volcan Santiaguito seul ! Vous devez obligatoirement être accompagné d’un guide. Il y a plusieurs agences à Quetzaltenango qui proposent ce parcours. 
  • Ne prenez que le nécessaire pour ce périple. Quelques barres à manger pour les vitamines, 4L d’eau et avec vos compagnons de voyage vous répartirez dans votre sac à dos les repas pour les deux jours ainsi le nécessaire de camping. 
  • Ne pensez pas faire la montée avec de simples sandales ! Il y a des magasins de chaussures à Quetzaltenango. 
  • Sachez que cette excursion comprend des risques. Non pas la montée, mais en 1989 un prêtre, un guide local et un allemand ont perdu la vie. À l’arrivée près du cratère celui-ci à craché de nombreuses pierres qui ont tué les  randonneurs ! Les hommes sont tous petits arrivés en haut, seule Dame Nature va décider de votre sort. J’écris cela sans problèmes car j’ai pu voir cette force, j’ai vu plusieurs pierres sortir du cratère et atterrir non loin de nous ! Et en 2016 le Santiaguito a connut une très forte ré-activité.
    En direction du cratère du Santiaguito au Guatemala photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

    Guatemala: Randonnée en route vers le cratère du Santiaguito.

     

En direction du volcan Santiaguito au Guatemala photo blog tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Guatemala-Volcan Santiaguito: Apres les paturages, l’herbe devient inexistante.

 

Niveau météo quel temps pouvons-nous avoir lors de l’ascension du volcan Santiaguito 

Généralement dans cette partie du globe, il fait très beau le matin mais dans l’après midi les nuages arrivent des sommets et traversent vallées et villages. Le soleil revient généralement en début de soirée. Comme une composition de musique sans fausse note, c’est ce qui s’est passé lors de cette journée. Il a fait beau le matin et les nuages ont enveloppé les villages au fur et à mesure que le temps passait.

Carlos nous explique aussi que nous sommes à un point stratégique au regard de la météo. À notre droite se trouve le Pacifique et les nuages au dessus de nous arrivent de là-bas. Et sur notre gauche, d’énormes nuages arrivent des terres. Résultat les masses se rencontrent et cela fait parfois des orages d’anthologie ! 

Sur le volcan Santa Maria près du Santiaguito au Guatemala, photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Guatemala: Sur le Volcan Santa Maria

Une randonnée de 19h pour voir le Volcan Santiaguito photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Guatemala: En randonnée du coté du Volcan Santiaguito.

Comment j’ai monté le Volcan Santiaguito, mes sensations

Une randonnée soit disant réservée aux chevronnés ! 

J’ai avec moi un grand sac à dos où je dois déposer mes 4L d’eau mais aussi un sac de couchage, un matelas et des vêtements chauds. Je commence à être de plus en plus soucieux, marcher avec un tel sac pendant 19h, est-ce jouable ? Surtout que la veille, Josh m’avait demandé si j’avais l’habitude de grimper des montagnes à plus de 4 000m d’altitude ? J’avais répondu un vibrant « Bien sur ». Il est vrai que de faire du stop entre les collines Normandes doit être un bon entrainement. Pourquoi j’ai dis OUI !!!!??? 

La première difficulté de cette expédition est Le Volcan Santa Maria qui se dresse à plus de 3 772 mètres d’altitude. L’excursion commence véritablement du coté du petit village de Llanos del Pinal qui est à 5 km de Quetzaltenango, la ville de départ. 

Notre guide s’appelle Carlos, il est de la région et il connait le chemin comme sa femme nous dit-il… L’expérience de Carlos est rassurante car il est guide depuis 20 ans. 

8h de randonnée pour arriver au cratère du Santiaguito 

1 heure, 2 heures, 3 heures de marche… Je commence à être un peu fatigué mais heureusement il est l’heure de manger. Le paysage est très contrasté. Les deux premières heures commencent avec pas mal de verdure et des paysans nous saluant sur les chemins. Puis progressivement l’herbe a disparu. Nous marchons dans des paysages que l’on ne peut voir que près de volcans car nous escaladons de la lave dure. Le déjeuner n’est pas très copieux. Cela sera donc deux petits sandwich. 

La randonnée se poursuit 4h, 5h de marche ! Je suis toujours en dernière positon en ce qui concerne les descentes mais quand cela monte je suis celui qui a le moins de difficultés. Et puisque l’on monte toute l’après midi cela me va très bien. Info importante, je pourrai faire l’Himalaya du coté de l’Asie ! 

Après 8 heures de marche nous attaquons les derniers mètres, et c’est là qu’arrive la grande difficulté de la journée me concernant. Il ne manque que 5 mètres pour arriver au campement où nous allons dormir. Mais il y a un hic, Carlos est déjà bien loin, les Allemands sont derrière et je me retrouve devant une paroi abrupte de 5m et qui s’érode ! Un véritable mur. Je fais comment pour monter là-haut avec mon gros sac sur le dos ? Je réussi à monter les 3 premiers mètres mais pour les 2 derniers je ne vois pas où poser les pieds ni les mains. 

Je me retourne et je vois le vide ! Et là je me rappelle que j’ai un peu peur du vide. Mes jambes commencent très sérieusement à trembler. Je hurle « Carrrrrrlllllllooooosss » mais celui ne m’entend pas. Les Allemands arrivent et me voient paniqué. Je reste comme cela plusieurs minutes qui me semblent une éternité. Finalement je réussi à mettre tout mon poids a même la paroi et trouve une ou deux prises sans tomber. J’arrive à monter et à trouver le campement ! Carlos est assis et nous attend ! J’hésite à le tuer… 

Pas trop le temps de réfléchir, nous devons monter les toiles de tentes. Cela se fait en 20 minutes. Il y a énormément de nuages, j’espère que l’on verra quelques éruptions. Marcher 18h en deux jours pour rien, je serais terriblement déçu ! Carlos n’est d’ailleurs pas très optimiste au niveau du temps. 

Eruption du volcan Santiaguito au Guatemala voyage photo tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Guatemala: Eruption du Volcan Santiaguito.

Eruption du volcan Santiaguito au Guatemala photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Guatemala: Volcan Santiaguito en éruption.

Des éruptions volcaniques en fin de journée, la nuit et au petit matin!

La première éruption est comme un premier coup de canon dans cette nuit de rêve ! Si nous ne voyons rien car le ciel est bouché par les nuages, nous devinons aisément où se trouve le cratère du Santiaguito car nous entendons un bruit énorme qui en provient. Un bruit qui se caractérise par des grondements incessants. On dirait qu’un avion est dans le ciel sauf que le bruit ne s’arrête pas et à même tendance à s’intensifier, c’est impressionnant surtout que l’on ne voit rien. 

Puis au fil du temps, les nuages se déchirent et l’on peut voir le grand spectacle du Volcan Santiaguito qui commence. Trente minutes après notre arrivée un bruit venant du plus profond de la terre se manifeste. Quelques secondes plus tard une éruption de folie et de la lave qui sort du cratère ! De la fumée partout dans le ciel. 

Durant toute la fin d’après-midi on a pu voir plusieurs éruptions de plus ou moins grande taille. Avec toujours ce bruit ces fumés et les cendres qui nous tombent dessus. 

Avec l’arrivée de la nuit, le spectacle ne perd pas de son attrait bien au contraire. Toutes les 25 minutes nous avons une éruption. Mais surtout nous pouvons voir avec beaucoup de facilité le magma sortir du volcan. C’est impossible de décrire la beauté de cette nature. L’éruption envoie de la lave à plusieurs mètres de hauteur puis redescend

On mange devant ce spectacle. Mes jambes ne me font pas mal, très franchement cela valait le coup de marcher 9h ! Nous en profitons le plus possible avant de prendre le chemin des toiles de tentes pour dormir. 

La nuit, me concernant, fut assez difficile. Est-ce parce que mon organisme n’a pas supporté les particules avalées ou parce que j’ai attrapé froid en montant la veille, mais je me suis réveillé plusieurs fois pour aller dehors. Et justement vers les 5h du matin alors que j’étais encore dehors à me plier en deux, j’ai pu voir la plus importante éruption de ces deux jours. Un bruit à faire craquer le sol et de la lave à perte de vue. J’ai même eu peur qu’une pierre me touche tant l’explosion fut intense. 

Le Santiaguito au Guatemala en eruption volcanique photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Le Santiaguito au Guatemala en eruption volcanique.

Toutes les 25 minutes le Volcan Santiaguito nous fait une superbe éruption volcanique photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Guatemala: Volcan Santiaguito en éruption

Un Volcan énorme et à quelques mètre de son cratère

Le matin, nous nous réveillons à 5h avec comme objectif nous rapprocher encore un peu plus du cratère. Il est vrai que nous étions loin…nous avions posé notre tente à 150m de ce dernier. J’avoue que je suis un peu excité et inquiet. J’ai envie de voir encore plus de lave et surtout voir l’intérieur d’un cratère ! Mais, est ce bien sérieux de s’en approcher de quelques mètres ?

C’est aussi le souci de Carlos. Nous faire plaisir sans mettre nos vies en danger. Le danger de se retrouver si près du cratère est double. D’abord il a un risque de recevoir du magma. Et aussi des pierres. Imaginez la situation, des pierres expulsées à l’extérieur du cratère à grande vitesse. Le volcan étant capable d‘envoyer des pierres de plusieurs tonnes sur des kilomètres ! 

Après 45 minutes de montée on se retrouve à 2 ou 3 mètres du cratère. Hélas on ne voit rien. Secrètement je sais que tout le monde espère une éruption pour voir le magma dévaler les pentes du Volcan. Cependant Carlos est assez inquiet et ne veut pas que nous restions trop longtemps dans le coin. Un allemand a quand même posé la question que tout le monde se pose ? Peut-on s’approcher encore plus, voir le trou du cratère pour prendre des photos ? Tiens, question pas idiote, j’y pensais justement. « À vos risques et périls« . Bon on a été sages, personne ne s’est rapproché. 

La lave sort du volcan Santiaguito après une éruption volcanique photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Guatemala: La lave sort du Volcan Santiaguito.

La lave sort du Volcan Santiaguito au Guatemala après une éruption volcanique. Photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Guatemala: La lave sort du Volcan Santiaguito.

Retour à Quetzaltenango, 9h de souffrances

Je me sens encore patraque de la nuit, mais je vais devoir marcher pendant 9h pour rentrer à Quetzaltenango. J’espère que je vais réussir sans problèmes car je me sens bien faible. 

J’avale quand même un petit déjeuner. Puis nous prenons le chemin du retour. Avant de partir le Volcan Santiaguito nous montre sa force avec 2 énormes éruptions. Pendant l’une d’elles on a pu voir la puissance du volcan avec deux ou trois pierres qui ont littéralement volé du cratère ! Et de grosses pierres en plus. 

Pour repartir, je dois commencer à descendre ce mur de 5m dans le vide ! Finalement je ne m’en sors pas mal. Le retour vers Quetzaltenango a été un véritable enfer ! Mais alors UN ENFER. J’ai perdu toutes mes forces dans la nuit. J’arrive à peine à marcher et sur le chemin du retour il y a quand même plus de 5h de montée. 

Je marche, je marche… Pour ne pas trop craquer j’écoute de la musique. Si la tête tient, les jambes tiennent. Du coté des Allemands, de vrais sportifs, ils sont aussi épuisés que moi. Le retour est vraiment difficile, personne ne parle. 

La dernière heure fut la plus terrible avec l’arrivée de crampes aux jambes. Ma jambe droite est totalement tétanisée, je n’arrive même plus à la plier. Carlos a réussi à me faire une béquille en coupant des branches. Et finalement, après 9h de marche, nous sommes de retour dans la ville. De mes 8 ans de tour du monde, cette excursion fut vraiment la plus difficile, et pourtant par la suite j’en ai de nouveau monté des volcans, notamment en Asie ou de grandes montagnes comme le Base Camp de l’Annapurna dans l’Himalaya. 

J’ai RÉUSSI à marcher pendant 19h en deux jours, mais je termine à bout de souffle. Les Allemands sont K.O debout mais surprise, ils préparent déjà avec Carlos leur prochain voyage ! Un départ de Quetzaltenango pour le Lac Atlitlan qui se trouve à 45km ! Ils m’invitent à les accompagner. Je décline leur offre. J’ai vraiment aimé passer 2 jours avec toute cette bande mais je ne pense qu’à une chose, aller au lit ! 

Et vous n’allez pas me croire, après 24h de repos, je repartais avec Carlos et les Allemands. Direction Atitlan et son lac (l’un des plus beaux au monde) et ses 45 kilomètres à pieds ! Après Atitlan, au programme le marché de Chichicastenango, le plus grand marché d’Amérique Centrale!

Couché de soleil depuis le Volcan Santiaguito photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Guatemala: Couché du soleil sur le toit du Volcan Santiaguito.

Volcan Santiaguito Guatemala photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Guatemala: Volcan du Santiaguito

 

Si vous avez aimé cet article, merci de cliquer sur ‘j’aime’ en dessous, de le faire partager ou d’écrire un petit commentaire. Cela ne prend que quelques secondes mais cela me fait très plaisir.

Yohann Taillandier

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.