Santiago de Cuba est une très jolie ville coloniale bordée par la mer des Caraïbes et par les montagnes. Surnommée « Ciudad Heroina » (Ville Heroïne) l’histoire de Santiago navigue entre guerre et révolte et pour beaucoup Santiago est l’image d’une ville rebelle. En fin de semaine, surtout chaque samedi soir, c’est la fête du coté de Santiago, l’occasion de manger des produits locaux, de discuter avec les habitants, et surtout d’ écouter tout types de musiques aux détours de ruelles, d’une avenue ou d’une place.

J’ai beaucoup aimé Santiago de Cuba, la plus caribéenne des cités cubaines, quelle divine surprise ! Je ne m’attendais pas à voir une telle ville ! Mais comment, oui, pourquoi cette ville n’est pas inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco ?!

Cuba: La cathédrale de Santiago de Cuba. Avec plusieurs superbes batiments coloniaux, la ville mériterait d’être inscrite à l'UNESCO photo blog voyage tour du monde https://yoytourdumonde.fr

Sur le Parque Cespedes, la Cathedrale Nuestra Senora de la Asuncion.

 

L’histoire de Santiago de Cuba et de sa région

Comme bon nombre de villes cubaines, nous connaissons la date de la fondation de Santiago de Cuba. Ainsi la ville fut fondée en 1514 par l’espagnol Diego Velazquez. Huit ans après, Santiago est désignée comme capitale de Cuba, le temps que les espagnols avancent d’est en ouest pour construire d’autres villes ! Ce n’est que 30 ans plus tard que Santiago perd sa couronne de capitale contre cell qui deviendra sa meilleure ennemie, La Havane ! Encore aujourd’hui, les habitants des deux cités cubaines aiment à se détester !

Les habitants de Santiago auraient pu aussi détester les français ! Car en 1554, le pirate français Jacques de Sores détruit la ville ! Juste le temps d’être reconstruite qu’en 1662, les anglais détruisent une nouvelle fois Santiago en la brûlant ! Ce qui ne fut pas détruit tomba définitivement en 1675 lors d’un très fort séisme ! Qui dit mieux comme funeste destin… Et pourtant, Santiago de Cuba s’est toujours relevée du passé !

A la fin du XVIIIeme siècle, Santiago de Cuba accueillit une forte immigration franco-haïtienne. Ce métissage se voit aujourd’hui encore lorsque vous regardez la population de Santiago mais aussi celle de Baracoa plus à l’est. La peau des habitants y est beaucoup plus métissée qu’à la Havane.

Les français ont apporté un certain développement à Santiago avec la connaissance et la production du café. La ville s’agrandit avec la construction de magasins, mais aussi de théâtres. Les français fuyant la révolution haitienne auraient également apporté les prémices de la danse nationale cubaine, à savoir le danzon.

C’est encore l’immigration notamment avec les pays voisins des caraïbes comme la Jamaïque qui a apporté la connaissance et le developpement de l’industrie du rhum à Santiago.

En 1953, l’attaque de la Moncada M-26-7 reste l’une des grandes pages de l’histoire cubaine. Cette attaque dirigée par Fidel Castro, âgé alors de 26 ans, avait été menée par 116 hommes et 2 femmes issus principalement des jeunesses du parti orthodoxe, en acte de résistance contre le régime du dictateur Batista. La caserne de la Moncada, qui compte alors 400 soldats, est la principale place forte de la région de Santiago.

L’attaque de la caserne de la Moncada est un échec sanglant pour les hommes de Castro. Les attaquants profitent d’une nuit de carnaval pour lancer leur attaque, espérant que les policiers soient fatigués des festivités. Lors de l’attaque l’effet de surprise avait permis aux assaillants de tuer quelques gardes. Mais les révolutionnaires qui ont été capturés ou qui se sont rendus ont été torturés et tués.

L’opinion publique cubaine ayant très mal réagi aux premières exécutions, Fidel Castro eut la chance de ne pas avoir été tué et fut mis en prison suite à son arrestation le 1er aout 1953. Lors de son procès, Castro déclara au tribunal cette célèbre phrase: « L’Histoire m’acquittera« . Six ans plus tard, ce fut exactement ce qui se passa avec la révolution cubaine.

C’est d’ailleurs depuis le balcon de la mairie de Santiago de Cuba que le 1er janvier 1959, Fidel Castro prit la parole pour prononcer son 1er discours en tant que leader de la révolution cubaine.

Depuis la révolution, Santiago est une ville qui semble être à la peine sur le plan économique même s’il y a un important port de pêche et une université. Les touristes n’y vont pas tant que cela (grosse erreur) car Santiago se trouve loin des itinéraires classiques (La Havane, Trinidad, Santa Clara, Cienfuegos). Et les premières plages de sables blancs sont à des dizaines de kilometres. Santiago compte actuellement plus de 500 000 habitants.

Photo Lisa Larsen de Pixabay centre de Santiago de Cuba photo à retrouver sur le site https://yoytourdumonde.fr

Centre de Santiago de Cuba

Géographie Santiago de Cuba

La ville de Santiago de Cuba se situe entre la mer des caraïbes et les merveilleuses montagnes de la Sierra Maestra. Santigao de Cuba se trouve à 800 kms de La Havane.

Que faire et que voir à Santiago de Cuba ?

Maison de Velazquez

Le fondateur de Santiago de Cuba, Diego Velazquez a construit cette maison en 1522. Au fil du temps, elle est devenue un musée historique. Outre le musée, c’est pour l’architecture que vous devez venir, un subtil mélange d’inspiration arabo-andalouse et décoré de faïences ibériques. A croire que les espagnols arrivant à Cuba étaient accompagnés de certains arabes.

La Place Cespedes et sa cathédrale

La Place Cespedes est la place principale de Santiago de Cuba. C’est ici que se retrouve toute l’animation de la ville au son des musiciens ou aux pas des habitants. Bon nombre de sites à visiter se trouvent ici même, comme la cathédrale mais auss la marie et la maison de Velazquez. Un très bon endroit pour flâner et, si vous parlez espagnol, pour discuter avec les cubains.

Le cimetière San Ifigenia

La visite du Cimetiere Santa Ifigenia présente un grand intérêt historique. C’est ici que se trouve le Mausolée quasi religieux du héros national José Marti. Un mausolée hexagonale faisant plusieurs mètres de haut et exposé à la lumière du jour, en référence à l’un des ces poèmes où il disait vouloir mourir non pas comme un traitre dans la pénombre, mais avec le visage tourné vers le soleil. `

La relève de la garde avec une cérémonie émouvante qui a lieu toutes les 30 minutes est aussi à regarder ! La cérémonie dure au moins 6 à 7 minutes au son de musiques de l’armée cubaine et d’une parade militaire. J’ai tellement aimé la cérémonie que je suis resté plus d’1h dans le cimetière pour en voir une deuxième.

Dans le cimetière, vous pourrez aussi voir la tombe de Compay Segundo, le célébrissime musicien du film « Buena Vista Social Club » qui aura fait danser la France entière, ainsi que les sépultures des « martyrs » de l’attaque de la caserne de la Moncada de 1953.

Le musée du rhum

Si ma ville rose de Toulouse, est la cité de la violette, Santiago de Cuba est la cité du rhum ! C’est encore une fois dans un très beau bâtiment colonial que vous allez découvrir le musée du rhum ( museo del ron). L’occasion de découvrir comment le rhum est arrivé à Cuba, pourquoi Santiago en est la capitale ainsi que l’histoire de la famille Bacardi qui a réussi à y construire la 1ere distillerie et comment ils ont quitté Cuba à la fin de la révolution !

Casa de la Trova

Les meilleurs chanteurs cubains sont passé ici. La Casa de la Trova est l’endroit pour danser, particulièrement le soir ! Ambiance tres chaude, avec des salles à dimensions humaines. En journée, des artistes peu connus sont présent et en soirée ils laissent place à des groupes beaucoup plus en vogue.

Comme souvent, des cubains dansent avec les touristes moyennant quelques cuc. Certains trouvent ce procédé écoeurant, personnellement je ne jugerai pas. Si une femme à la peau blanche,une touriste, veut danser avec un cubain en « louant » ce service, où est le problème ? L’une s’amuse, l’autre également et il pourra vivre le lendemain !

La caserne Moncada

En 1953, quelques hommes de Fidel Castro ont tenté de prendre cet édifice militaire construit en 1859. C’est un échec cuisant pour Castro et pour ses compagnons d’arme. Beaucoup furent tués. Mais Fidel et son frère Raùl ont évité cette fin. Jugé, exilé, Castro attendra six ans pour prendre le pouvoir avec la révolution cubaine qui renversera la dictature de Fulgencio Batista. Le batiment s’est transformé en musée historique et relate la venue de Christophe Colomb et bien evidemment les héros de la revolution cubaine et de Castro.

Le carnaval de Santiago de Cuba

En voilà un événement ! Une véritable institution ! Des processions et des festivités y ont lieu chaque année entre le 24 juin et le 26 juillet en l’honneur du saint patron de la ville, l’apôtre Saint Jacques. Masques, costumes, banderoles et rhum sont de sortie ainsi que des lampions ! Il est à noter que chaque quartier de Santiago doit prendre part aux festivités !

Rue coloniale de Santiago de Cuba photo blog voyage tour du monde https://yoytourdumonde.fr

Les rues de Santiago de Cuba »

Dans l'un des cimetieres de Santiago de Cuba, vous pouvez découvrir les tombes de personnes qui ont fait le pays. Comme le heros national Jose Marti ou Compay Segundo, musicien célébre du groupe Buena Vista Social Club. Photo blog voyage tour du monde https://yoytourdumonde.fr

Cuba: Tombe de Compay Segundo musicien du celebre groupe Cubain: Buena Vista Social Club

Que faire aux alentours de Santiago de Cuba ?

La Grande Piedra

La Grande Piedra est un monolithe qui domine toute une vallée et qui donne sur la mer avec une vue d’anthologie. Il se trouve à 25km de Santiago dans le parc Bacanao. Ce dernier est vraiment intéressant pour sa faune et sa flore. C’est aussi ici que se trouve la plantation de café « La Isabelica », inscrite au patrimoine de l’Unesco. Vous pouvez y aller en taxi ou prendre le bus 214 de Santiago de Cuba et finir les 12 derniers kilomètres à pieds ! Vous ferez alors une très jolie balade, de préfèrence le matin..! Pour adrmier la vue, il faudra débourser 1cuc, la Cuba aptitude en action !

Castillo del Moro

Le Château de San Pedro de la Roca, également appelé Castillo de Moro, est un batiment classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1997 qui se trouve à 8kms de Santiago. Il s’agit d’un fort qui avait pour but de protéger la ville, notamment des pirates. Construit en 1630 et remanié plusieurs fois, les murailles imposantes à l’entrée de la baie de Santiago valent bien une visite ainsi que son phare et ses tours !. A l’intérieur se trouve un musée sur l’histoire des pirates.

Sanctuaire de la Vierge del Cobre

En 1612, Juan Moreno, un esclave à la peau noire âgé de 10 ans trouve avec deux indiens une statue flottante dans la mer des caraïbes. C’est une statue de la vierge Marie qui flotte et elle est fixée sur une planche en bois ou est inscrit : « Yo soy la Virgen de la Caridad» (je suis la vierge de la charité ». C’est au village de Cobre, où la statue a été déposéé, qu’un magnifique sanctuaire à été construit en hommage à la vierge. Il est à noter que le Pape François est même venu ici en tant que pape.

Parc préhistorique de Baconao

Le Parque de Baconao est un magnifique parc préhistorique qui se trouve non loin de Santiago de Cuba (60km). L’ensemble des animaux y est bien représenté. Les dinosaures y sont fait en grandeur nature, de quoi ravir petits et grands ! Comptez au moins 3h de visite tellement le parc est grand !

Playa de Siboney

19km très exactement séparent Santiago de Cuba de la playa de Siboney. J’ai beaucoup aimé cette petite plage des caraïbes, la 1ère de ma vie. On y va non pas pour le sable fin car il n’y en a pas ! Ici vous êtes en compagnie des cubains sur une plage de galets. L’eau n’est pas d’un bleu turquoise mais je m’y suis senti très bien loin des hordes de touristes. Ambiance cubaine assurée !

Le village est tout aussi charmant, pas de grands hôtels à touristes. Cela m’a tellement plu que je suis resté une nuit en plus. Vous pouvez y aller soit en taxi soit en bus.

Photo de Adeline Dassel de Pixabay fort Santiago de Cuba photo à retrouver sur le blog de tour du monde voyage https://yoytourdumonde.fr

Le fort de Santiago de Cuba.

Conseils pour visiter Santiago de Cuba

Itinéraire : Faut il visiter Santiago de Cuba ?

Cette question se pose souvent pour les touristes qui sont entrain de programmer leurs vacances à Cuba. Et je vous répondrai comme un normand : Peut-être bin que oui, peut-être bin que non ! La vraie question c’est de savoir combien de temps va durer votre séjour à Cuba et quel est votre itinéraire ? Si vous désirez faire la traditionnelle boucle : La Havane, Vinales, Trinidad plus découvrir Cienfuegos et que vous n’avez que 15 jours pour découvrir l’île, prendre un bus pour basculer complémentent à l’est de Cuba pour visiter Santiago de Cuba me paraît impensable !

Si par contre vous avez trois semaines de vacances vous pouvez faire la boucle traditionnelle, puis prendre un bus Viazul pour visiter Santiago de Cuba deux ou trois jours puis aller à Baracoa, la ville la plus à l’est du pays. Dans ce cas, dans l’idéal, vous prendrez un vol intérieur pour revenir à La Havane et quitter le pays. L’occasion de découvrir toute les facettes de Cuba ! Après tout, on y va pas tous les jours !

 

Santiago de Cuba est elle une ville dangereuse ?

Personnellement, je n’ai pas eu un seul problème de sécurité à Santiago. Mais pour la mise à jour de cet article, j’ai lu dans différents forums qu’il y avait eu quelques vols. Si c’est peut-être le cas, sachez que Cuba est l’un des pays les plus sûrs au monde ! Un cubain qui vole un touriste est presque assuré d’aller en prison, donc les vols sont extrêmement rares ! Soyez en alerte mais amusez vous quand même !

Quand visiter Santiago de Cuba ?

La meilleure période pour visiter Santiago de Cuba est de décembre à avril. En effet, le ciel est bleu, les températures sont douces sans être caniculaires. En moyenne, il fait entre 28 et 29°c à cette période de l’année et il ne pleut que très rarement.

Evitez par contre de venir entre fin août et octobre, car il s’agit de la saison des ouragans. Et Santiago est souvent sur le passage de ces derniers. De quoi anéantir une partie de vos vacances si vous devez rester confinés à votre hôtel !

Pour les « casa particular », voici un conseil vraiment important que je vous donne, demandez bien si vous pouvez avoir la clé de la maison pour revenir et si vous pouvez sortir le soir ! En effet, comme écrit plus haut, Santiago est une ville qui danse énormément en fin de semaine, il serait dommage de rester bloqué à votre casa particular aux 12 coups de minuit !

Tous les samedi soir, la ville de Santiago de Cuba sort dehors pour manger et faire la fête photo blog voyage tour du monde https://yoytourdumonde.fr

Tous les samedi soir à Santiago de Cuba…c’est la fête!

Où dormir à Santiago de Cuba ?

Vous avez l’embarras du choix pour vous loger à Santiago de Cuba, de la casa particular où vous dormez chez des cubains, aux petits hôtels ou carrément aux hôtels étoilés.

La casa particular « Migdalia » dans le centre de Santiago de Cuba est vraiment bien ! Je vous la conseille. Sinon vous avez plethore de ces maisons à Santiago qui se trouvent être de magnifiques maisons coloniales. Les prix varient entre 11 et 18 euros par personne le plus souvent. Et bonne nouvelle beaucoup se trouvent en plein centre ville ! Pour réserver votre Casa Particular.

Dans la catégorie des hotels étoilés, les prix ne sont pas si excessifs, on a vu pire à Cuba, voir le site Booking ! « Las Americas » est un hotel 3 étoiles, doté d’un restaurant, d’un bar, d’un jardin et même d’une piscine. Comptez 33euros la chambre la nuit avec petit déjeuner compris et chambre climatisée.

Pour les plus aisés, (et je ne veux pas savoir comment !), Melia Santiago de Cuba, est un hôtel haut de gamme doté de 5 étoiles ! Salle de sport, piscine, bar vous y attendent ! Chambre climatisée avec télévision. Idéal pour les lunes de miels ! Comptez 95 euros la nuit pour une personne et 125e pour deux personnes ! Le petit déjeuner est compris !

Santiago de Cuba est une magnifique ville coloniale photo blog voyage tour du monde https://yoytourdumonde.fr

Santiago de Cuba, ville coloniale

Avis sur Santiago de Cuba

Comme écrit en introduction, j’ai vraiment aimé visiter et rester quelques jours à Santiago de Cuba. La ville non inscrite à l’Unesco, rivalise, non, elle fait même bien mieux que certaines villes coloniales mexicaines que je viens précédemment de visiter qui ont eu la reconnaissance de l’organisation internationale. Il y a des églises, il y a des ruelles, les bâtiments coloniaux sont impressionnants, le centre historique est très beau et rénové. Non, là je sèche, je ne comprends pas l’Unesco.

La bonne nouvelle est que tous les édifices historiques se trouvent assez rapprochés, Santiago qui est pourtant la 2ème plus grande ville de Cuba est, je trouve, une ville assez petite en superficie en ce qui concerne son centre historique. A bien des égards j’ai préféré Santiago de Cuba à la Havane. (Je crois que mes amis de La Havane ne vont pas s’en remettre quand ils vont lire ceci ah ah ah )

Outre la ville, j’ai surtout aimé l’ambiance de Santiago de Cuba qui monte de plusieurs degrès en fin de semaine ! La musique et le rhum sont de sortie ! J’ai fini mon samedi soir dans une boite de nuit gay de Santiago à danser jusqu’a plus d’heure ! Je me rappellerai toute ma vie de cette ambiance «muy caliente »!

Photo de NorthAmericanStories de Pixabay. Photo a retrouver sur le site de tour du monde https://yoytourdumonde.fr

Il y a énormément de ballades à faire autours de Santiago de Cuba.

Si vous avez aimé cet article, merci de cliquer sur ‘j’aime’ en dessous, de le faire partager ou d’écrire un petit commentaire. Cela ne prend que quelques secondes mais cela me fait très plaisir.

Yohann Taillandier

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.