Il y a presque 4 mois j’écrivais un article ou je disais que j’étais dans la plus grande ville du monde, je parlais alors de Mexico City. Si j’écris la même chose de São Paulo, vous allez me dire que je débloque ! Donc si il semble que São Paulo n’est pas la plus grande ville du monde, il s’avère qu’elle entre dans le Top 3 avec Mexico et Moscou ! 20 millions d’habitants dans le centre, Toulouse en compte 415 milles. Et la périphérie en compte 20,4 millions de plus soit 40 ,4 MILLIONS d’habitants lorsque ma ville de rose en compte à peine 1 million. Je ne parle pas des 11 000 de Nogent le Rotrou et des 473 de Saint Pierre la Bruyere !!!

Bresil- Sao Paulo: Sur l’une des plus grandes places de Sao Paulo, presence de sacré arbres.

Comme l’indique le Lonely Planet si il y a une ville du Bresil ou l’on peut usé de superlatif, il s’agit bien de São Paulo. Imaginez:Plus grosse production industrielle du pays, population la plus importante, plus grosse fortune, plus grosse place boursière du Brésil, port le plus actif, les plus beaux musée…et la pauvreté la plus terrible ! D’une certaine manière et si cela énerve la ville voisine et concurrente de Rio, la ville de São Paulo est digne d’une capitale dans les secteurs du commerce, de la finance, de l’industrie et de la culture.

Bresil- Sao Paulo: La caopitale economique du pays detient un nombre impressionnant de gratte ciel.

Après cette petite présentation de São Paulo, je peux dire que j’ai beaucoup hésité à venir dans cette ville. En effet à l’image de Brasilia, São Paulo n’ai pas tres aimé des touristes qui adorent la nargué ! Pourtant l’Etat de Sao Paulo à plus d’un atout dans sa poche. Un littoral important, une jungle qui touche presque la ville et qui recouvre des montagnes, celle-ci dépassant les 2 500 mètres d’altitude.

 

Bresil- Sao Paulo: Toujours à regarder l’architecture des batiments au centre de Sao Paulo.

N’ayant que peu de temps, helas je ne peux rentrer dans les terres (en faite j’avais bien le temps mais ce n’est qu’arrivé à Buenos Aires trois jours plus tard pour imprimer mon billet d’avion pour l’Ile de Pâques, que je me suis rendu compte que j’avais sauté une semaine complete au Bresil, lol). Je vais donc rester que 3 jours dans la ville. Le temps de visité son centre ou le Lonely Planet comme à Rio, donne la possibilité de faire une balade de plus de 3h en plein le centre historique de la ville.

Bresil- Sao Paulo.

J’arrive le vendredi à 16h, bien fatigué. Premiere chose à faire, chercher un lieu ou dormir. Je n’ai fais aucune reservation, il y a quelques auberges de jeunesses, j’espère que je vais en trouver une. Je suis quand meme assez inquiet car nous sommes vendredi et si les jeunes des campagnes viennent dormir le week-end pour faire la fête ici, cela va jouer des coudes pour les logements ! Finalement, je trouve du premier coup un hotel ou il y a tout : eau chaude, internet ! C’est parfait, je dois payer entre 15 et 20 euros la nuit. Le Bresil est quand meme un pays chers pour ce loger. Je suis loin, tres loin des 7 euros par nuit du Mexique, ou dès 5 euros du coté du Nicaragua et Guatemala. Mais heureusement pas aussi chers que New York 24 euros. Je me situe finalement au meme prix que Cuba.

Bresil- Sao Paulo: Alors grosse voir meme enorme difference avec l’Argentine. Ici certaines statue ont leurs posent des coeurs alors qu’en Argentine ou les tags toutes!

Ayant passé toute la nuit precedente sans dormir pour prendre un bus qui s’est transformé en taxi pour rejoindre l’aeroport de Rio, je ne reste pas longtemps dehors. Meme si mon hotel se trouve à 100m de l’hotel de ville, il s’avere que Sao Paulo est une ville ou insécurité est omniprésente et ayant fait le paté de maison à pieds ce dernier ne me donne pas trop envie de marcher seul. K.O debout, je pars me coucher.

Bresil- Sao Paulo: La pauvreté jamais bien loin ici a Sao Paulo: Devant chaque coin de rues ces dizaines et dizaines de personnes qui dorment dehors, des familles entieres.

Bresil- Sao Paulo: Alors je reviendrai demain sur cette statue. Car ce n’est pas qu’une simple statue, car cette derniere est l’une des plus grandes polemiques du Bresil à savoir: Une indienne qui embrasse…un français!

 

Demain je me reveil tot pour visiter la ville de fond en comble.

Yohann Taillandier (https://yoytourdumonde.fr)

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.