Copan est l’une des cités mayas les plus belles à découvrir. On peut y admirer de magnifiques stèles, des autels sculptés, un terrain de jeu de balles somptueux. Par dessus tout on peut admirer un escalier en pierre sculpté de hiéroglyphes. C’est le texte maya le plus long du monde jamais connu ! Et que dire de son acropole et des ses temples !

Surnommée « L’Alexandrie des mayas », inscrite à l’UNESCO en 1980. On y trouve plus de 3000 édifices sur une superficie de 24 km ! Si Louis XIV à construit Versailles, le roi Waxaklajuun Ub’aah k’awiii a su faire de Copan la cité maya la plus admirable de toutes sur le plan artistique ! Alors que les autres cités maya tels que Uxmal, Chichen Izta ou Tikal nous faisaient découvrir leurs puissances politique et militaire.

Suivez le guide pour découvrir l’une des deux perles touristiques du Honduras, à quelques kilomètres du Guatemala.

Copan photo de Juan Cernas de Pixabay modification yoytourdumonde ruine de Copan unesco photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Site archéologique de Copan au Honduras inscrit à l’Unesco

Ruine archéologique de Copan au Honduras est un chef d'oeuvre artistique photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Honduras: Le site Maya de Copan est un site merveilleux notamment sur le plan culturel.

Copan en histoire et géographie

Historique de Copan

Plusieurs céramiques ont été retrouvées dans la Vallée de Copan, elles attestent de la présence humaine en 1 200 av J-C. Il semble que la ville était alors un centre marchand. Au 5eme siècle, Copan a comme roi un certain Mah K’ina Yax K’uk Mo’, les rois qui le suivirent (une dynastie de plus de 17 rois) le vénéraient au titre de fondateur semi-divin de la cité.

Copan se développe alors fortement sous le régime de Jaguar Fumant, qui règne de 628 à 695 et fait de la cité de Copan une grande puissance militaire et commerciale. Copan comptait déjà plus de 30 000 habitants !

C’est essentiellement sous le règne de Waxaklajuun Ub’aah K’awiil (qui signifie : Dix-Huit Lapins), que Copan devient l’un des joyaux des cités mayas. Il imposa des nouvelles normes à l’architecture qui atteignit un raffinement esthétique d’une beauté novatrice et qui ne fut jamais égalée. Il fit construire de grands bâtiments et de magnifiques stèles sur la Grande Place, mais aussi le 2eme plus grand terrain de balles. C’est aussi sous son règne qu’a commencé la construction de l’escalier des Hiéroglyphes. Ce dernier immortalise les réalisations des rois de sa fondation à 755 date ou a été inauguré l’escalier. De ce fait c’est la plus longue inscription en territoire Maya. Hélas Dix-Huit Lapins fut capturé par des combattants d’une ville voisine et fut décapité le 3 mai 738 ! (Je suis toujours surpris de l’exactitude des dates chez les mayas).

La ville continua très fortement son développement de bâtiments et de stèles jusqu’au dernier monarque U Cit Tok’ qui commença son règne en 822. Mais la date de sa mort reste à ce jour inconnue. Après ? Plus rien! MYSTÈRE ! Comme bon nombre de cités Mayas, Copan tombe dans l’oublie.

Mais les archéologues ont une hypothèse : le fort accroissement de la population aurait pu provoquer l’épuisement des ressources naturelles et l’abandon de Copan. Les plaines étant fertiles ont été déboisées outrageusement pour nourrir la population donnant de terribles inondations lors de la saison des pluies. Voici leur hypothèse. Un phénomène qui ressemble à ce qui se produit dans bon nombre de régions actuellement dans le monde. Et qui confirme que la vie est un cycle et que l’histoire se répète ?

La découverte de Copan se trouve dans une lettre écrite par l’explorateur Diego Garcia de Palacios adressé au roi d’Espagne Philippe en 1576. Garcia fait une description de sa découverte au roi et parle de la beauté de Copan. Mais la lettre reste sans suite.

Il faut alors attendre l’arrivée du colonel Juan Galindo qui découvre Copan à son tour, lors d’une expédition scientifique. En 1891, les autorités du Honduras signent un contrat avec l’Université de Harvard, afin d’aider à la restauration et à la mise en valeur des ruines.

Ce n’est que durant les années 70 que l’on a découvert la beauté des monuments de Copan lorsque les fouilles se sont accélérées. Et en 1980, l’UNESCO décide de classer Copan au patrimoine mondial de l’humanité.

Copan en géographie

L’ancienne ville de Copan se trouve en pleine jungle, dans une petite vallée d’un sous-affluent du fleuve Motagua. La rivière qui passe près de Copan est responsable des plus gros dégâts sur les bâtiments. La cité de Copan se trouve à 12 kilomètres de la frontière avec le Guatemala.

Le Saviez-vous : Le site de Copan est disposé comme une carte cosmologique Maya

Comme bon nombre de sites Maya, la cité de Copan est fidèle à la carte cosmologique. Ainsi le monde est orienté selon les quatre points cardinaux avec un centre qui en constitue l’axe, et la cité est un microcosme. (Wikipedia Copan).

A Copan, l’axe du monde est représenté par un centre cérémonial appelé « groupe principal » avec son acropole et sa grande place. Ce groupe principal est entouré de groupe d’habitations qui sont situées aux quatre points cardinaux et reliées au centre par des chaussées.

Copan photo de Dezalb de Pixabay modificaron yoytourdumonde honduras copan ruines maya voyage travel https://yoytourdumonde.fr

Ruines de Copan au Honduras

Que faire et que voir à Copan

La visite de la cité archéologique de Copan

Vous ne serez pas seul sur le site, on peut admirer la présence en grand nombre de magnifiques perroquets perchés sur des arbres, à l’entrée du site. J’ai également aperçu de nombreux écureuils. Le site est remarquablement mis en valeur, avec énormément d’indications tout au long de votre visite ! En effet, le chemin est extrêmement bien balisé. Les incontournables de Copan à visiter :

La Grande Place

Les plus belles stèles de Copan se trouvent sur cette Grande Place. Chacune d’elle a été érigée en hommage à un roi en particulier. Et chaque stèle représente Waxaklajuun

Ubaah K’awiil exécutant un rituel où il incarne une divinité, comme la divinité du blé. A noter que les stèles sont orientées est-ouest de façon à être éclairées par le soleil levant et par le soleil couchant. Il reste quelques interrogations sur ces stèles dont la plus importante : étaient elles peintes ? La question se pose car sur la stèle C vous pouvez encore voir des traces de peintures ! On serait tenté de répondre oui à cette question.

Le terrain de jeu de balles

Si vous avez visité le splendide terrain de jeu de balles ou de pelote de Chichen Itza vous allez reconnaître celui de Copan qui est un chef d’oeuvre absolu. Il s’agit du 2eme plus grand terrain d’Amérique Centrale derrière Chichen Izta ! Le terrain de jeu de balles de Copan est dans un très bon état de conservation. Plus qu’un sport ce jeu était aussi un rituel. J’explique les règles du jeu dans un article complet sur la cité archéologique de Chichen Izta qui est l’une des 7 nouvelles merveilles du monde. A noter que le capitaine de l’équipe gagnante était décapité, son sang étant un réel hommage aux dieux !

L’acropole

Cet édifice se trouve non loin du terrain de jeu de pelote de Copan. Il s’agit en fait de plusieurs structures surélevées qui étaient destiné aux différents rituels. L’une des structure, le temple-pyramide est le plus élevé de Copan. (On est quand même loin des temples de plus de 55m de haut de Tikal).

L’escalier hiéroglyphique

Avec 2 200 glyphes, cet escalier monumental est le plus long texte maya connu. Les glyphes sont sculptés à même la roche, cela a demandé une précision incroyable ! Il s’agit d’un véritable puzzle. Durant la restauration de Copan, seulement 15 marches sur les 63 ont été retrouvées à leur place d’origine ! Sur ces dernières, 5 sont partiellement détruites.

Les autres marches, en très mauvais état, ont été remplacées en 1935 de façon arbitraire. On sait que le texte évoque la dynastie copanèque depuis le roi Yax K’uk’ Mo’. Les cinq statues assises le long de l’escalier représentent aussi des rois. N’hésitez pas à prendre votre temps pour regarder les détails.

Les tunnels

Les tunnels à Copan n’ont pas été creusés par les mayas ! Ce sont les archéologues qui les ont creusés. Ces tunnels permettent de voir une partie des édifices, les plus anciennes structures, structures enterrées par les mayas. Depuis 1999 deux tunnels sont accessibles au public.

Sculpture Museum

Si il y a un musée à visiter pour comprendre la vision des maya c’est ce musée ! Construit sous une colline, le musée de las Esculturas est conçu pour nous représenter la vision du cosmos par les mayas ! Monde souterrain dans la bouche d’un serpent, réplique coloré du temple Rosalila, de plus il est à l’échelle réelle. Ce musée est un bijou ! A faire pour ceux qui veulent percer leurs dernières interrogations sur la civilisation maya !

Visite de la ville de Copan

J’ai beaucoup aimé la ville actuelle de Copan qui se situe à moins de 2 km des ruines. La ville a vraiment du charme avec ses ruelles pavées et ses maisons coloniales. La grande place du village est animée, les familles s’y réunissent le soir. On se sent en totale sécurité. Les habitants sont très accueillants !

Réserve de Macaw Moutain

Si vous êtes un amoureux des perroquets ce parc est pour vous ! Présence de nombreux perroquets de type Aras appelée “les Guacamayas”. Ils se rétablissent dans cette réserve avant d’être relâchés.

Parc archéologique El Puente

Il est compliqué de se faire une petite place lorsque nous sommes à quelques encablures du chef d’oeuvre de Copan. Pourtant le site archéologique d’El Puente est aussi une ancienne cité maya à découvrir. Elle se trouve sur les berges du fleuve Chinamito. Ici quelques 200 bâtiments vous attendent. Bonne nouvelle, vous serez seuls, les touristes préférant Copan !

Luna Jaguar Hot Spring

Pour aller se baigner dans ces spa magnifiques et naturels de Luna Jaguar Hot Springds, il suffit de s’inscrire dans une agence de voyage ou dans un hôtel. Après plusieurs jours de visites et de transports, ce spa naturel bien intégré à la nature, est un havre de paix. On y trouve plusieurs bassins de températures différentes, ils se trouvent au milieu de la jungle ! Il est également possible de se faire un bain de boue. Pour ceux qui le souhaitent, on peut se faire masser, 20$ pour une durée de 30min. C’est Le moment pour vous relaxer !

Plantation de café

A l’image du Guatemala, la région de Copan produit d’excellents cafés ! Il est tout à fait possible de visiter les plantations de café. Il est possible de se renseigner auprès des agences de voyage de la ville de Copan Ruinas.

Copan photo Dezalb de Pixabay modification yoytourdumonde ruine Maya copan unesco voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Copan est un chef d’oeuvre d’architecture maya au Honduras.

Copan photo de Juan Cernas modification yoytourdumonde ruines Maya de copan unesco photo blog voyage tourdumonde travel https://yoytourdumonde.fr

Ruine du site archéologique de Copan au Honduras.

Conseils pour découvrir Copan

Prix d’entrée à Copan et options possibles

Le prix d’entrée des ruines de Copan est de 15$ par personne. L’entrée des sculptures est à 7$. Enfin le prix des tunnels est de 15$, ouverture de 8h à 15h30. Quant au musée archéologique, qui se trouve à l’entrée du village, vous devrez débourser 3$. Si vous prenez toutes les options, ce que je conseille, la visite sur l’ensemble des sites est à presque 40 euros. Une somme importante pour moi qui ai un budget journalier de 10 euros. Copan mérite vraiment que l’on s’y attarde ! Et puis, on ne va pas tous les jours au Honduras !

Prendre un guide francophone pour visiter Copan

Vous avez aussi la possibilité de prendre un guide. Ces derniers parlent espagnol, anglais ainsi que le français. Compter 20 à 30$ de plus pour la visite avec un guide.

Le site de Copan est ouvert du lundi au dimanche de 8h à 16h. Il faut au minimum 3h pour visiter le site. Personnellement je suis resté 5h ! Et certains y passent même la journée !

Venir tôt le matin pour visiter Copan

Comme souvent avec les sites inscrits à l’Unesco, il est préférable de venir très tôt le matin ! Le mieux est donc de dormir dans le village de Copan Ruinas et d’aller à pieds sur le site, qui se trouve à seulement 1.5 km des ruines ! Vous serez seul pendant quelques minutes ! C’est à ce moment que vous pouvez prendre d’incroyables photos ! Il sera trop tard quand il y aura Monique et Robert sur les marches du superbe temple avec leurs tee shirts jaune fluo !

Comment venir à Copan

Copan est l’un des deux plus beaux sites touristiques du Honduras avec les Îles de la Baie dont l’île Utila. Les autorités du Honduras comme les agences de voyages ont tout fait pour développer des infrastructures pour amener les touristes sur zone.

Vous pouvez rejoindre Copan depuis Guatemala City et également depuis Antigua. Il y a de nombreuses navettes quotidiennes.

A partir du Honduras on trouve également des navettes, notamment à partir de l’aéroport et aussi de la ville de San Pedro Sula.

Quand venir à Copan, point météo

Il fait relativement doux toute l’année, avec une moyenne de 21°C. S’il fait doux, il peut également pleuvoir ! C’est pour cette raison qu’il faut éviter de venir à Copan de mai à octobre. Juin étant le mois le plus pluvieux ! Fuyez !

Janvier, février, mars, novembre et décembre sont donc les meilleurs mois pour visiter Copan.

Stèle à Copan Honduras photo blog voyage tour du monde unesco https://yoytourdumonde.fr

Stèle à Copan Honduras

Copan photo de Juan Cernas de Pixabay modification yoytourdumonde copan ruine maya unesco photo blog voyage tour du monde https://yoytourdumonde.fr

Copan au Honduras

Où dormir à Copan

Du coté de Copan Ruinas on peut trouver des hôtels, il y en a pour tous les portefeuilles.

En effet, pour les backpackers ou les voyageurs en sac à dos, qui n’ont pas trop de moyens, il est possible de dormir dans des dortoirs pour 7 euros la nuit ! Je vous suggère l’Hôtel & Hostel Berakah, qui de plus, a d’excellents avis sur le site de Booking. Il a deux étoiles ! Et puisqu’une bonne nouvelle ne vient jamais seule, vous ne prenez aucun risque, car vous pouvez annuler votre commande si vous réservez via Booking.

Hostel Don Udo’s est comme on dit souvent un hôtel de catégorie intermédiaire. Vous pouvez trouver des lits jumeaux ou lit double pour 66 euros. L’hôtel est vraiment beau avec un joli patio arboré, des hamacs et une grande terrasse. Le petit déjeuner est compris. Vous pouvez aussi annuler la réservation en cas d’imprévus.

Enfin pour ceux qui ont beaucoup d’argent ou ne sont pas trop économes, l’Hôtel Marina Copan est un hôtel quatre étoiles, il dispose d’un bar, d’un jardin et d’une terrasse. Les chambres disposent d’un bureau, d’une télévision avec écran plat ! Le tout pour 130 euros en moyenne. Annulation gratuite aussi.

Stèle sur le site de Copan au Honduras photo blog voyage tour du monde unesco travel https://yoytourdumonde.fr

Honduras: Stele sur le site de Copan.

Avis sur la ruine maya de Copan

Bien qu’ayant visité des dizaines de temples Maya au Mexique, au Guatemala et au Honduras, j’en redemande encore. Et je n’ai pas été déçu par la visite de Copan. Car le site archéologique maya de Copan ne ressemble à aucun autre site maya. C’est l’un des mes préférés !

On peut réellement voir l’art à son paroxysme. Les glyphes, les formes d’animaux sculptés à même les murs, à même la roche, donnent une idée de l’avancée et du savoir faire des artisans maya de l’époque ! Lorsque l’on marche on a l’impression de percer encore un peu plus le mystère des mayas. Toutes ces stèles magnifiquement décorées donnent un cachet presque intime. Je vous conseille de vous approcher des stèles afin de voir les détails infimes des sculptures.

Ce qui m’a marqué le plus, c’est le muséo de las Esculturas ou sculpture Museum. J’ai beaucoup hésité à payer l’entrée. J’ai bien fais d’y aller. Car j’ai eu une réponse à une grosse interrogation qui me taraudait ! Un musée grandiose, réputé comme le plus beau musée archéologique d’Amérique Centrale, je valide.

En effet, j’ai eu beau visiter des dizaines de sites maya, des centaines de temples, d’être ébahi par la beauté et la grandeur, il me manquait une information que je n’avais pas. La couleur ! C’est dans ce musée que j’ai eu ma réponse. Car on peut y admirer la reproduction d’un temple maya entier. Avec de la couleur !

Et là, cela change tout. Le gris des pierres et des roches change, pour une couleur rouge qui étaient alors de mise dans presque toutes les cités mayas ! Un temple rouge avec des serpents peints d’une couleur différente, tout comme à Teotihucan, au Mexique. Les cités maya devaient être d’une beauté étincelante dans cette jungle, en compagnie des singes hurleurs ! Je ferme les yeux et j’imagine encore et encore et encore !

Copan au Honduras inscrit à l'Unesco photo blog voyage tour du monde travel https://yoytourdumonde.fr

Copan

Si vous avez aime cet article, merci de cliquer sur ‘j’aime’ en desous, de le faire partager ou d’écrire un petit commentaire. Cela ne prend que quelques secondes mais cela me fait très plaisirs.

 

Yohann Taillandier

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.